Astuce pour accompagner l’apprentissage de la propreté des enfants

Astuce pour accompagner

l’apprentissage de la propreté des enfants

 

Comme je vous l’ai déjà dit, Lil’T est entré à l’école maternelle cette année. Une des choses qui me tracassait un peu par rapport à cette nouvelle étape, c’était l’apprentissage de la propreté. On l’a tous entendu : pour entrer à l’école les enfants doivent être propres. L’apprentissage de la propreté peut être une étape longue mais la patience est de rigueur.

D’ailleurs, je souhaite faire une petite parenthèse là dessus : si vous souhaitez que votre enfant aille à l’école, même si il n’est pas propre, aucune loi ne permet à l’école de vous le refuser ! L’article L113 du Code de l’Education stipule d’ailleurs que : « Tout enfant doit pouvoir être accueilli, à l’âge de trois ans, dans une école maternelle ou une classe enfantine le plus près possible de son domicile, si sa famille en fait la demande ». C’est vrai que ce n’est pas « pratique » pour les enseignants, atsems ou encore les animateurs d’activités péri-scolaires de devoir changer plusieurs fois par jour un enfant. Mais les enfants évoluent tous différents et l’apprentissage de la propreté ne se fait pas forcément au même moment. Certaines écoles menacent de ne plus prendre les enfants s’ils ne sont pas propres mais vous pouvez bien sûr refuser et continuer d’emmener votre enfant à l’école. Imaginez un instant si ça n’était pas le cas ?!? Je me prends comme exemple : mère célibataire qui travaillent, qu’est ce que j’aurai dû faire ? Prendre une assistante maternelle qui m’aurait couter un bras ? Sachant qu’à partir de 3 ans je n’ai plus d’aide de la caf, arrêter de travailler pour m’occuper de mon fils ? Oui mais comment j’aurai fait pour payer toutes mes factures ?

Lorsque l’on entend certaines personnes sur la question, une impression ressort : d’un coup de baguette magique, tous les enfants devraient être propres à 3 ans, c’est comme ça et puis c’est tout. Non non non mesdames et messieurs, ce serait trop facile.

Mais no stress, votre enfant pourra donc aller à l’école maternelle quoiqu’il en soit.

Cependant, comme toutes les mamans, nous aimerions quand même qu’il soit propre pour la rentrée, on nous l’a tellement mis dans la tête, qu’à force on se dit qu’il DOIT être propre à ses 3 ans. L’apprentissage de la propreté doit se faire de façon douce, naturelle avec quelques petites astuces pour accompagner son enfant. (« accompagner » : je trouve ce mot très important, il faut accompagner l’enfant, l’aider et pas le « forcer », lui « imposer »).

Pour ma part, j’ai essayé de ne pas stresser mon petit bout, de ne pas lui montrer que je voulais qu’il soit propre de suite…Etc. J’ai saisi l’opportunité des vacances pour commencer son apprentissage.

Cet été, nous sommes parti en vacances au Portugal, près de la mer à Albufeira. Nous avions loué un appartement avec piscine. Nous étions accompagnés d’une amie et de son fils de 5 ans. Bingo, je me suis dit qu’être avec un enfant plus grand et propre pourrait lui « montrer l’exemple ». Nos journées se résumaient pour la plupart à aller à la piscine, à la plage et à faire quelques visites. Ça équivalait donc à être en maillot de bain 24/24 ! (presque). Parfait pour mettre en place l’apprentissage. C’est donc ce que j’ai fait. Plus de couches en journée, juste durant la nuit. Et ça a relativement bien fonctionné. Je lui proposais souvent d’aller aux toilettes. (j’ai oublié de préciser qu’il allait depuis plusieurs mois au pot). Lil’T a fait son premier pipi dehors là bas. Il a mis un peu de temps à assimiler qu’il pouvait faire pipi ailleurs qu’aux toilettes…. et debout ! Il a fallu bien lui expliquer, l’accompagner, lui ré-expliquer, être patiente. Surtout qu’il n »y avait pas de toilettes partout…… Il y a eu quand même des petites fuites et quelques accidents mais j’étais plutôt satisfaite.

Nous avons donc attaqué la rentrée avec confiance. Les deux premières semaines, tout allait bien, quelques accidents par ci par là mais rien de bien grave.

Sauf que passé septembre, la maitresse a arrêté de les accompagner systématiquement aux toilettes. Les enfants devaient en effet demander à la maîtresse lorsqu’ils avaient envie d’y aller et ensuite y aller tout seul ou accompagné d’un camarade. Et là catastrophe, un nouveau change tous les jours !!! Ca en était devenu ingérable. Lil’T ne demandait pas, et quand on lui proposait il disait qu’il n’avait pas envie….Je ne comprenais pas trop ce qu’il se passait. J’en étais même arrivée à me dire qu’il y avait peut être un problème autre…..

Fin novembre, je décide de prendre le taureaux par les cornes et je tombe sur un calendrier de pipi sur internet. J’ai trouvé l’idée sympa mais je n’aimais pas comment le calendrier était fait, j’en ai donc réalisé un moi-même. Et me voilà avec mon calendrier des pipis (nb : pour la grosse commission pas de problèmes, il va aux toilettes)

J’ai donc créé un calendrier sur lequel je comptais mettre des points rouges pour les jours ou il aurait un accident et des points bleus pour les jours ou il ferait pipi aux toilettes. J’ai décidé d’y ajouter la photo d’un de ses dessins animés favoris Robocar Poli. Je me suis dit que ça l’intéresserait davantage. Et ça n’a pas loupé, quand il a vu l’image il a adoré ! Tous  les matins, il se lève et me dit « maman, je n’ai pas fait pipi, on peut mettre un point vert ?! » (le point bleu s’est transformé en point vert suite à la perte du feutre) Bref, la nuit, les accidents sont devenus rares. En journée, il y a en a encore mais ca va de mieux en mieux. Et surtout il sait qu’il aura un point rouge si il en a, et ca il n’aime pas trop les points rouges 😉

Pour exemple, voici le calendrier pipi du mois de décembre

Calendrier des pipis

Réalisation du calendrier des pipis : chaque jour est divisé en deux parties :

  • la nuit (avec le dessin d’un enfant qui dort)
  • le jour (avec le petit bonhomme qui va à l’école)

J’ai également rajouté l’image d’une « surprise » en lui indiquant que lorsqu’il fera un certain nombre de jours sans aucun accident, il aura le droit à une petite surprise de maman. Quand je parle de surprise, ce n’est pas grand chose, ca peut être un petit kinder, une sortie ou autres. C’est à chacun de s’adapter à son enfant. Le calendrier aussi peut être adapté bien sûr (si vous souhaitez un version word pour faire directement les changements, n’hésitez pas à me le demander par mail)

En tout cas, chez nous le calendrier fonctionne assez bien donc je souhaitais le partager avec vous. Je sais ce que c’est que d’être confronté à ça. Il faut s’entre-aider !

Si vous avez des astuces, n’hésitez pas à les partager avec nous !!!!

Bonne journée !

Maka

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s